Pour réchauffer le ciel qui fait la tronche, la mer qui n'en peut plus, là-bas, de l'autre côté, pour regonfler les cœurs qui défaillent, pour consoler les voix qui s'éraillent, les pensées qui déraillent et les marmots qui braillent. On est vivants!

Dimanche dernier à "quai des écrits" une anglaise inquiétante m'a demandé de la bénir, ce que j'ai fait la larme à l'œil (pauvre Mémé)

Merci mon chien aussi. Pour m'attendre sans que j'aie eu besoin de le lui enseigner, pour m'apprendre la simplicité, pour me faire rigoler.

à plus tard, je plonge dans les écrits noirs.
Bzzzz